FAITES-VOUS LIVRER VOTRE PANIER GOURMAND LOCAL

SAISONS

Nous ne cuisinons qu'avec des produits frais, selon le rythme des saisons. Vous voilà prévenus :

- Chaque recette est produite en quantités limitées et disponible de façon ponctuelle ;

- De nouvelles recettes apparaissent fréquemment, en fonction des cueillettes.

FORMATS

Les gourmandises fruitées  Maison Numéro 10 se déclinent en 2 formats :

 

- Un bocal de 200 g à partager ou à dévorer, pour les goulus ;

- Une demi-portion de 110 g à déguster, pour les plus raisonnables ;


LIVRAISON OFFERTE CONFITURE MAISON NUMERO 10


ETE


MÛRE MELON

Voilà  une association de pseudo malfaiteurs. Et donc de mal aimés.

La mûre se cache au milieu des ronces, elle grandit en territoire hostile parmi les épines, d’où une mauvaise réputation qui lui a longtemps collé aux drupes.

De son côté, le melon a bien failli être rayé de la carte car soupçonné d’être à l’origine des décès successifs des papes Paul II et Clément VII.

Des boules d’amour sous des atours de voyous : les Bonnie & Clyde du monde végétal. Nous n'avons pas résisté longtemps à l’idée de les marier.

Suggestions : D’abord intrigante puis tellement réconfortante. Allez-y franchement sur des pancakes.

6,00 €

  • 0,2 kg
  • Disponible

MYRTILLE RHUBARBE

Lors des marchés, dès que l’on présente notre gourmandise à la myrtille, 1 personne sur 2 nous parle des vertus de cette baie pour la vue.

Personne n'est dupe. D’après nous, c’est juste une excuse pour s’envoyer quelques cuillères de plus de notre gourmandise myrtille-rhubarbe. On ne juge pas.

Suggestions : La base idéale de n'importe quelle tarte aux fruits.

6,00 €

  • 0,2 kg
  • Disponible

FRAMBOISE ROMARIN

La framboise ne serait-elle pas notre fétiche ? Peut-être. Le déclic, certainement.

Mama se faisant dévaliser son petit stock annuel de pots en quelques jours par des hordes affamées, on a décidé de prendre le relais et de concocter à notre tour des gourmandises fruitées. La confiserie Maison numéro 10 était née.

La gourmandise framboise-romarin est déjà un classique. C’est vivifiant, parfumé, franc du collier. La gourmandise de framboise est fidèle à sa promesse. Et cette couleur !

La légende raconte que la framboise devrait sa couleur à Ida, fille du roi de Crète et nourrice de Zeus. Griffée par un framboisier, celle-ci aurait ainsi coloré de son sang un fruit blanc à l'origine.

Suggestions : Parfaite pour napper un fromage blanc ou garnir un muffin.

6,00 €

  • 0,2 kg
  • Récolte en cours

FRAISE / MENTHE / CORIANDRE

Vous voilà face à un tryptique dément : d'abord la caresse de la fraise, puis la gifle de fraîcheur de la menthe, et en note de fond, le baiser légèrement relevé de la coriandre.

Précautions d'usage : vous êtes doté d'un génotype AA ? Alors il est probable que la coriandre ne soit pas à votre goût. Une histoire de génétique. Et oui, c'est un coup dur, mais ce n'est pas si grave, jetez-vous sur notre fraise-basilic

Suggestions : Avec une tomme de brebis.

6,00 €

  • 0,2 kg
  • Disponible

MELON VERVEINE CITRONELLE

Vous aimez le melon ? Probablement pas autant qu'Alexandre Dumas. Il fit don de la totalité de son oeuvre à la mairie de Cavaillon en échange d’une rente viagère de 12 melons par an. La bosse du commerce, pas vrai ? Détrompez-vous, celui qui a fait la bonne affaire n’est peut-être pas celui qu’on croit. Espérons qu'ils étaient bien choisis !

Chacun a son astuce imparable pour choisir un melon. Pas nous. Nous notre truc, c’est d’en faire une merveille de gourmandise que l’on déguste à la cuillère.

C’est rond, légèrement régressif... un bonbon ! On plonge ses doigts dans le bocal et on a 10 ans pour de bon. 

Suggestions : A la cuillère. 

6,00 €

  • 0,2 kg

PRINTEMPS


RHUBARBE

Si notre gourmandise à la rhubarbe est verte, c'est tout simplement parce que nous l'épluchons soigneusement. Certes, c'est fastidieux, mais non ce n'est pas superflu.

Comme tout le monde autour de nous, vous goûterez sans conviction. Parce que la rhubarbe, c'est acide/amer/la confiture préférée de votre arrière-tante, voilà tout. Puis, comme tout le monde, vous allez sourire et nous remercier d'avoir insisté. De rien, c'est notre métier.

Précaution d'usage : Aucune, vous goûterez d'abord du bout des lèvres, on vous connaît par coeur.

Suggestions : Accompagne superbement un dos de cabillaud snacké à la plancha.

6,00 €

  • 0,2 kg
  • Disponible

FRAISE / BASILIC

Notre fraise déchire. Ce n'est pas nous qui le disons, mais nos petits neveux. Comment ça, ça ne compte pas ?

Bref, aussi bonne soit-elle, on ne pouvait se contenter de ce classique.

BAM ! première déclinaison : fraise-basilic, dont l'efficacité addictive va exalter vos papilles.

Suggestions : nappez-en votre yahourt nature favori. Ce n'est pas vraiment une suggestion, plutôt un ordre.

6,00 €

  • 0,2 kg
  • Disponible
  • Récolte en cours

FRAISE

Tout le monde aime la fraise, pas vrai ? Et bien pour la confiture de fraise du numéro 10, c'est pareil. Allez-y goûtez, et osez prétendre le contraire.

Selon les saisons, nous cueillons la Gariguette, fraise à la saveur acidulée, la Darselect, plus confidentielle mais aussi plus parfumée, ou la Charlotte, qui délivre quelques notes rappelant la fraise des bois.

Précaution d'usage : Aucun traitement de substitution disponible à ce jour. Vous voilà prévenus.

Suggestions : sur une crêpe, dans un cake... partout, tout le temps, avec n'importe quoi.

6,00 €

  • 0,2 kg
  • Disponible

AUTOMNE / HIVER


PRUNE ESTRAGON

Nous avons marié la prune bleue au dragon vert - autre nom de l’estragon - qui aurait des vertus thérapeutiques ahurissantes, comme celle de guérir les morsures de serpent. Etrangement, nous n’avons pas eu l’occasion de vérifier, mais ce qui est sûr, c’est que notre douce potion est un vrai pansement pour les bleus de l’âme.

C’est sirupeux, du velours. L’infusion d’estragon vous évoquera des notes de réglisse après chaque cuillerée.

Suggestions : très agréable garniture pour une tarte aux fruits

6,00 €

  • 0,2 kg
  • Disponible

POIRE MENTHE BERGAMOTE

Mars. Symboliquement, le mois des giboulées et de la guerre.  Finissons-en ! On peut dire que cette nouvelle  gourmandise  fruitée, solaire par sa couleur et apaisante grâce aux vertus de la bergamote, tombe à pic !

La recette ? Des poires Conférence, peu granuleuses et légèrement acidulées, marinées  dans une infusion de jus de bergamote et de feuilles de menthe.

On retrouvait déjà la délicate mais remarquable bergamote dans l’eau de Cologne comme ou le thé earl grey. Son goût plus complexe que le citron, à la fois floral et amer, fait désormais merveille dans la confiture.

Suggestions : Stress, insomnie, irritabilité ? Une cuillerée et tout est oublié.

6,00 €

  • 0,2 kg
  • Disponible

CAROTTE POMME

Beaucoup d’entre nous sont fâchés avec la carotte, gavés dans leur tendre enfance au motif douteux que « ça rend aimable ». Objection. Cela ne sera jamais un argument recevable.

Cela dit, on a tous droit à une seconde chance. Jus healthy, carrot cakes… la carotte n’est pas cuite.

Accompagnée d’une variété de pomme particulièrement acidulée, Maison Numéro 10 en a fait une gourmandise originale et onctueuse, qui vous mène un peu à l'écart des sentiers battus.

Suggestions : Ca rend aimable et ça donne bonne mine. Oui, on vous fait le coup. Après tout, qui ne tente rien n’a rien, et en ce mois de mars pluvieux, on en connaît qui pourraient même prendre du rab’.

6,00 €

  • 0,2 kg
  • Disponible

TOMATE VERTE

Pas de green zebra, ni de cherokee verte, on parle là des tomates pour lesquelles l’été a été trop court pour arriver à maturité.

Le tour de magie qui consiste à transformer une récolte perdue en succulente gourmandise est fascinant. Appelez-nous les illusionnistes.

Suggestions : La tomate verte, c'est comme la petite robe noire ou la chemise blanche. C'est le classique qui va avec tout, la valeur sûre qui tape dans le mille à tous les coups.

3,50 €

  • 0,11 kg

TOMATE & POIVRON

A l’origine une sauce à base de saumure de poisson chinoise (Ke tsiap), le ketchup traîne une mauvaise réputation liée à la malbouffe  et à l’influence américaine sur notre gastronomie sacrée.

Question de point du vue : Maison numéro 10 vous propose un condiment tomate-poivron local (même le vinaigre de vin est du coin !) et plus équilibré (à condition de ne pas tout torpiller en l’associant avec une mayonnaise industrielle).

Suggestions : A utiliser comme un ketchup, comme base de pizza, sur tartine à l’apéro, avec des pâtes, des frites… C'est aussi le condiment miracle pour sauver et apprécier n’importe quelle recette ayant mal tourné.

3,50 €

  • 0,11 kg

KIWI POMME

Le kiwi, autrefois appelé groseille de Chine, a été rebaptisé par les néo-zélandais à des fin commerciales. Il est vrai que vendre aux Etats-Unis un produit « chinois » aurait nécessité à une époque une certaine audace. Sa ressemblance paraît-il confondante avec l’emblème local, l’oiseau kiwi, a fait le reste. On ne voudrait froisser personne alors on vous laisse juge !

Associée à la pomme, voilà une gourmandise fraîche et acidulée parfaite pour votre yahourt en fin de repas.

Précaution : les chats en sont friands. Si si ! Alors mettez vite votre bocal à l’abri avant que votre diable de félin n’y trempe ses moustaches .

6,00 €

  • 0,2 kg

POTIMARRON

En bonne courge qui se respecte, le potimarron est forcément associé au folklore d’Halloween. Chez nous, on trouve ça vraiment trop bon pour le cantonner à un rôle décoratif.

Et non, ça n’a strictement rien à voir avec une éventuelle tentative de sculpture sur potimarron qui aurait tourné au fiasco et dont on refuserait d’évoquer le souvenir douloureux.

Nous avons choisi la melonnette jaspée de Vendée pour son goût sucré et ses notes de châtaigne, que nous avons marié à quelques poires pour une recette encore plus gourmande.

Suggestions : au goûter sur de la brioche, à l'apéritif avec du foie gras.

6,00 €

  • 0,2 kg
  • Disponible

POIRE FENOUIL

Au 10, les poires ont  une saveur particulière. Une histoire de grands-pères.

Le premier vénérait le poirier qui trônait dans son jardin et avait bien du mal à garder son sang-froid lorsqu’une partie de foot s’engageait à proximité.

Le second en avait fait une source d‘expérimentation éthylique : la fameuse "poire à pépé".

Encore aujourd’hui, la bouteille s'invite à la table les soirs de festins, faisant plisser les yeux des curieux et donnant le hoquet aux plus téméraires.

Avec un tel héritage, on se devait donc de proposer une gourmandise de poire à la hauteur. C'est chose faite.

Une fois cuite, la poire a un goût très sucré. Nous avons donc choisi de l’associer au fenouil pour sa fraîcheur et ses notes anisées.

Suggestions : Fait des merveilles sur une panna cotta, mais également avec un fromage bleu.

6,00 €

  • 0,2 kg